Une page d'amour

Une page d'amour 

  • Extrait : Marion regarda par la fenêtre. Sur la petite place, les villageois finissaient d'accrocher les lampions. Une banderole passait d'une maison à l'autre, traversant le terre-plein en diagonale et annonçant chaleureusement : « Bienvenue aux Etrangers ! »Marion sourit de plaisir. Ce bal du 14 juillet s'annonçait bien. Edith entr'ouvrit la porte qui faisait communiquer leurs chambres d'hôtel…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : C'est le printemps, il fait un temps merveilleux et la journée de vendredi s'achève ! Les employés de la maison « Leroy frères, tissus en gros », ont retrouvé leur sourire à la pensée de quitter pour deux jours ces immenses et sombres magasins. La partie réservée aux bureaux est, du matin au soir, éclairée à l'électricité. Le chef-comptable hausse les épaules…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Le lourd « Constellation » d'Air-France s'était rangé en bordure de la piste et, aussitôt l'échelle disposée, les passagers avaient quitté la carlingue pour se diriger vers les bâtiments de l'aéroport. Parents et amis venus accueillir les êtres chers au retour d'un long voyage se pressaient derrière les barrières de bois blanc qui contenaient leur impétueuse impatience. …

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Sur l'avenue des Champs-Elysées, une foule dense, bruyante, pressée, courait, s'agitait, se bousculait. C'était l'heure de la sortie des ateliers et des bureaux. Tout un monde d'employés, de midinettes, de mannequins sortant des grandes maisons de couture allaient et venaient, s'engouffraient dans la bouche noire du métro ou se dirigeaient en hâte pour attraper un autobus…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : L'auto — une Delahaye de grand luxe — s'arrêta devant le Café de la Plage. Il en sortit deux femmes en short, très maquillées, une autre moins voyante et qui était certainement d'une génération d'avant-guerre, deux hommes en tenue d'été, la chemise claire retombant en veste sur leurs genoux. — Du pastis pour tout le monde, Marius…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Etendue à l'ombre d'un peuplier, Renée Martel songeait. Il y avait autour d'elle mille bruits confus d'insectes en fête, et sous le ciel bleu, les hirondelles s'en donnaient à coeur joie. La jeune fille se félicita d'avoir eu le courage de sortir ce dimanche-là, et de s'être évadée de la cité. Accablée de travail, dormant peu et mangeant moins encore, elle ne songeait qu'à lutter…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Julienne Rieumes reposa son porte-plume… Elle pensa : « Il n'est peut-être pas trop tard ! Si je courais derrière lui ? Si je criais : René… René, me voici ! »Dans son mouvement à peine esquissé, elle s'était tournée vers le miroir… Il lui renvoya son image de vieille fille à lunettes et à cheveux tirés. Si, il était trop tard ! Julienne soupira…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : — Ah ! Sophie… Pourquoi ne suis-je qu'un pauvre homme ? Le rossignol, pour dire son amour, pour séduire, pour conquérir, a les trilles passionnés de sa cantilène ; le papillon, pour plaire, a le chatoiement diapré de ses ailes. Moi, je ne suis qu'un pauvre homme, si pauvre devant la femme aimée : je ne peux ni l'exalter par un chant, ni l'éblouir par une beauté rare…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : — Allo, chérie ?Nathalie laissa retomber la porte de l'armoire sur les draps frais repassés qu'elle venait de ranger et vint vers la fenêtre. Elle se pencha sur l'appui.— Oui, Serge ? Il est déjà une heure ?En bas, Serge, debout à côté de la Bugatti grand sport qu'il s'était offerte tout dernièrement, lui parlait en riant. …

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : L'orchestre préludait par des mesures d'essai, interrompues brusquement ou ponctuées de quelques accords en sourdine. Les tables commençaient à se remplir et, le long du trottoir, de belles autos, longues et luisantes, aux chromes étincelants, déversaient sans cesse des couples en tenue de gala qui s'engouffraient dans le tambour de la haute porte en bois sculpté. …

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Maurice posa sa main sur l'épaule de la dormeuse : — Debout flemmarde. Tu va encore être en retard à l'atelier.Colline Bry, que tous ses amis appelaient avec amitié «la Môme Colibri», ouvrit ses yeux couleur de tabac et s'étira comme un jeune chat. — Dieu, que je suis fatiguée !Assis sur le bord du lit, Maurice enfilait ses chaussettes. — On a trop fait la noce, hier, mon petit trognon…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Gérard mit le pied sur le pont. C'était la première fois depuis trois jours. Il avait été si malade qu'il s'imaginait avoir quitté Quimper, le port d'embarquement, depuis des lunes. Et il regrettait amèrement d'avoir cédé aux sollicitations de ses deux camarades, André, le fort en thème, candidat à Sciences Po, Pierre dit Pilou, le futur dentiste...

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait :  La neige tombait sur Paris, fondait en boue noirâtre et les lumières du théâtre de l'Opéra brillaient, comme irréelles à travers les flocons blancs. Les voitures de maîtres, taxis de toutes sortes se succédaient devant les marches, et les femmes aux élégants manteaux de fourrure, les hommes en tenue de soirée, gravissaient rapidement les degrés...

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : Ma vie n'a pas de sens. Vous seule pouvez me sauver du désespoir. Mitzy leva les yeux sur le jeune et beau milliardaire et ne put s'empêcher de sourire. Daniel Villers soupira : - Je sais exactement ce que vous pensez : s'ennuyer avec une fortune pareille, alors que tant d'autres !... Eh bien, oui, je m'ennuie à mourir !...

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : Allez, mes enfants, vous pouvez disposer, dit Paolo en frappant dans ses paumes. Aussitôt, les petites sébrouèrent dans le grand studio : il y eut une fuite éperdue vers les vestiaires. Seule Liliane ne semblait point pressée. Elle demeura sur place, regardant le maître de danse, ne perdant pas un de ses gestes. Comme il était beau, ce Paolo...

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Le soir tombait sur la vallée. Jean-Baptiste allongeait le pas sur le chemin sinueux qui grimpait à flanc de montagne. Il marchait sans voir le paysage familier, dont il ne goûtait plus l'âpre beauté. Sa haute silhouette de jeune montagnard se découpait sur le ciel encore clair...

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Carole se hâte sur l'avenue des Champs-Elysées, maudissant la grève des transports qui désoriente tous les Parisiens. Elle n'a pu trouver de place dans les camions mis à la disposition des voyageurs et elle est en retard. Déjà neuf heures ! Elle habite non loin de la place de l'Etoile et travaille rue Royale. Le parcours est joli...

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Luce Riondet traversa la cour en frappant sur le sol ses sabots englués par la boue. Elle allait saisir le loquet de la porte quand la pensée lui vint qu'elle avait oublié de renfermer les cochons. Il tombait une petite pluie fine et glacée qui, balayée par le vent, lui cinglait le visage et le cou. Elle s'essuya le front d'un bras et remonta une mèche de cheveux qui pendait…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Il n'y avait plus que trois minutes. Naturellement, aucune de nous n'était prête. Nous entendions dans le couloir la voix suraiguë d'Octavie. - Allons ! mesdemoiselles... pressons ! Seigneur ! C'est l'heure ! Suivait une série de gloussements inquiets. Nous n'osions pas nous regarder en face car nous étions très maquillées...

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait — Gaby scrutait d'un oeil critique la fine silhouette de sa fille, habillée, prête à sortir, boutonnant ses gants noirs sur ses bras nus et bancs. - Remonte ta jupe dans la ceinture, Valérie, elle est trop longue. Echancre un peu ton corsage, tu n'es pas une couventine, que diable ! Et qu'est-ce que c'est que ce maquillage inexistant ?...

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Parce que l'on n'était encore qu'à la mi-avril, il y avait très peu de baigneurs à la plage de Juan-les-Pins : cependant le printemps, cette année-là, était particulièrement précoce sur la Côte. Et, quoique la mer fût plus chaude qu'en certains jours de mauvais temps du plein été, la plupart des « précurseurs » n'avaient fait qu'une rapide « trempette »...

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Il y avait deux ans à peine que nous étions mariés et j'aurais été la plus heureuse des femmes, s'il n'y avait eu ces longues absences de Richard, qui, pour ses affaires voyageait fréquemment à l'étranger. Parfois je l'accompagnais, mais ces séjours hâtifs dans des villes inconnues que j'arpentais, seule, alors qu'il était à des rendez-vous me décevaient...

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Une étoile filante stria le ciel. Les rayons du phare balayèrent les flots. Un ver luisant s'étira dans le gazon. - La nuit est si belle, dit Mme Laurent d'un ton rêveur, que les lumières elles-mêmes ont envie de danser. Les infiniment grandes à une distance vertigineuse... Les toutes petites à portée de nos mains...

    2,50 €
    Disponible
Résultats 1 - 23 sur 23.