Le Roman Complet

Le Roman Complet 

  • Extrait : M. et Mme Langeroy qui, depuis deux mois, habitaient Saint-Mandé, chez une cousine très riche, souffrant d'une affection du coeur, rentraient après une courte absence motivée par les raison les plus graves, auprès de leur vieille parente. Armande Langeroy, une brune plantureuse, de trente-quatre ans, entra la première dans le jardin. - Comment cela va-t-il ? demanda-t-elle…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : - Tenez, aidez-moi à déballer ces accessoires de cotillon. - Volontiers ! C'était dans les jardins de l'hôtel particulier qu'habitait, villa Qaïd, l'éminent chimiste-électricien Pascal Fergus, inventeur célèbre, émule français d'Edison. Après un déjeuner d'amis, tandis que le savant emmenait ses invités dans son laboratoire, Sonia Fergus descendit au jardin…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : - Ben quoi, mon vieux Tendron, est-ce que tu rêves ? - Non, non... j'avais cru seulement voir passer ma fille... Alors, je regardais, tu comprends ? - Tu l'aimes, hein, cette gamine-là ? - Eh ! gamine, pas tant que ça, mon garçon... La v'la qui marche sur ses dix-sept ans ! - Le fait est que ça représente un beau brin de fille. Si j'étais pas si vieux et déjà marié...

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Un soir, en plein été, il y a quelques années, un homme traversa le pont de Bougival, et pénétra dans le bureau du tramway à vapeur. Plusieurs personnes s'y trouvaient déjà. Il parut attendre comme elles. Alors, bien qu'il se fut placé dans l'angle le moins éclairé du bureau, on put voir les traits de cet homme. Il était assez grand et mince…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Accoudée au parapet du pont Morand, une jeune fille se perd dans la contemplation des collines qui, au fond de la vallée, bordent l'horizon restreint de cette partie de Lyon. Là-haut, ce sont les maisons s'étageant au flanc du coteau de Saint-Clair, parmi la verdure et, dominant le tout, la Tour métallique qui dresse sa silhouette un peu squelettique…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : — Vraiment, mademoiselle Geneviève, ce n'est pas raisonnable ! Vous m'aviez promis de ne pas rester ici plus d'un quart d'heure… Et voici tout près d'une heure…Cette phrase prononcée par une petite femme brune, rondelette, sémillante, s'adressait à une jeune fille, longue et mince, extrêmement belle, paraissant à peine avoir une vingtaine d'années…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : C'était l'éternelle histoire, l'éternel roman des amours coupables, l'adultère banal, dont il était la victime ridicule. Oui, lui, Richard Brottel, l'artiste aux succès retentissants,  l'homme du monde, jeune, riche, distingué, à qui la Fortune et la Renommée prodiguaient leurs plus brillantes faveurs, lui qui se croyait le mari le plus aimé et le plus respecté…

    3,50 €
    Disponible
  • Extrait : Elle avait écarté les rideaux de la fenêtre de sa chambre et regardait le grand parc aux arbres hauts, dorés par l'automne… Elle était ravissante ainsi dans sa pose attentive, le bras droit appuyé sur la vitre, le front posé sur le poignet… Devant elle, le parc dressait la masse sombre de ses arbres rapprochés… Elle rêvait… La songerie était au fond de ses yeux clairs et profonds…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Parmi le fracas de la tempête qui se déchaînait au large, le canon d'alarme tonna, annonçant le naufrage. Sa formidable voix domina celle des éléments en furie, et aussitôt l'équipe des Sauveteurs Malouins, suroît en tête, veste de cuir aux épaules, embarqua sur le canot de sauvetage. Dans une course folle, les vagues écumantes bondissaient et se creusaient tour à tour…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : L'odeur de laitage aigre et de beurre rance qui d'ordinaire, le matin, flotte par nappes sur le marché de l'Arada semblait s'être évaporée à jamais. La Grand-place d'Addis-Abeba, écrasée de lumière, ne groupait pas, ce matin-là, ses étalages de viandes saignantes que les mouches se disputent, ses corbeilles tressées débordant de piments rouges, d'oignons, d'échalotes…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Le château des Fétus - On l'appelait toujours « Le château des Fétus », du nom que lui donnait le Rethelois frondeur, au temps où le cardinal Mazarin, premier ministre d'Anne d'Autriche, - alors que le peuple demandait du pain, - faisait entasser le blé dans ses granges, ne lui envoyant que les fétus qui s'envolaient sous les coups des fléaux…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : La route qui, de Voreppe, affronte le massif de la Grande-Chartreuse, fait un coude brusque dès qu'elle atteint la crête de la muraille géante taillée dans le granit par la lame vibrante de l'Isère, qui se fraye un passage vers le Rhône. A cet endroit, un fouillis d'arbustes surgit des fissures du roc et dissimule un à-pic impressionnant…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : « J'ai beau me creuser la tête, ce n'est pas dans ces papiers que je trouverai la somme qu'il me faut !... » Et avec un geste de fureur, l'homme qui prononçait ces paroles jeta dans un tiroir la liasse de paperasses qu'il tenait à la main et qu'il compulsait fiévreusement, puis il poussa le tiroir avec une telle brusquerie que toute la pièce tressaillit et palpita…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Jacques Laurin, les deux coudes sur la table et la tête dans ses mains, semblait en proie au plus profond désespoir. Dans le tiroir ouvert, à portée de sa main, luisait le revolver qui allait mettre fin à sa vie de lutte et de misère. Pourquoi, tout à l'heure, en effeuillant le calendrier français qui ornait sa chambre d'Amérique, s'était-il aperçu que ce jour marquait sa 22e année…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait :  Extrait du Journal d'un célibataire - Nous sommes en plein carnaval. A Nice on s'en doute peut-être. Ici on n'y songe guère, probablement parce que chez nous le carnaval dure toute l'année. Beaucoup de nos amis ont pris le train et sont au pays du soleil. Beaucoup d'amies aussi. Ceux qui possèdent un reste de franchise conviennent que là-bas le temps est affreux…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : L'hôpital de la Salpêtrière… La salle de garde des internes… Sous la lumière blanche, dure, d'une ampoule électrique pendant au bout d'un fil, deux jeunes hommes se taisaient. L'un assis près d'une petite table peinte en blanc, lisait. L'autre, étendu sur une couchette de fer, les deux mains sous la nuque, les jambes allongées et croisées, une courte pipe aux dents, rêvait…

    3,90 €
    Disponible
  • Extrait : L'été 1904, dix ans avant la grande guerre, un dîner d'une dizaine de couverts réunissait les meilleurs amis - ou les amies qu'ils croyaient les meilleurs - de M. et Mme Maximilien Davront. C'était un soir de fin de juin, orageux, après une journée très chaude. La salle à manger ouvrait sur une large baie, sur un jardin de roses…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Au bruit de la porte sèchement refermée, la vieille Victorine, qui surveillait la sournoise montée du lait dans la casserole de cuivre, releva la tête. Elle eut une exclamation de surprise. - Bon Dieu ! Mamz'elle Jane, vous voilà bien matinale ! Mlle Jane Omassel, l'institutrice, dédaigna ce que le ton de la servante avait de trop familier…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Une des nuits les plus sinistres de l'année terrible dans les Vosges… Les bois sillonnés d'ennemis ou de francs-tireurs, retentissaient de coups de fusil, trouant l'ombre d'éclairs, réveillant les échos endormis dans un silence pesant et lourds… L'eau tombait sans interruption… Dans les ténèbres qui venaient de tomber, un homme cheminait, tout seul, une pipe courte à la bouche…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Sans un mot, sans un geste inutile, avec une précision de prestidigitateur, le valet de pied enleva les verres vides, sur les guéridons, à la portée de la main de chaque joueur, et les remplaça par de nouveaux gobelets de cristal emplis jusqu'aux bords de mélanges multicolores. Des pailles courtes y plongeaient. Louis Vensole prit immédiatement le sien et pompa…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : La maison dormait… Un bruit naquit, très faible et tout aussitôt étouffé : ce fut une sonorité douce et familière, comme pourrait en produire une porte lentement ouverte… Ensuite le silence pesa encore… Des minutes… D'autres minutes… Le bruit reprit, presque indistinct. Il provenait du deuxième étage à la maison. Il n'était qu'un froissement léger d'une étoffe contre une muraille…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : — Bonjour, madame Brugnon…Sans cesser de manier le balai, la concierge se retourna et sourit à la jeune fille.— Bonjour, mamelle Arlette, bon courage…Et Arlette passa. Elle habitait, tout au haut de la rue Notre-Dame-de-Lorette, sous les combles, une petite chambre que le propriétaire avait pompeusement baptisée "logement" depuis qu'il avait consenti à installer l'eau et le gaz…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : Jamais Paris, en général, ainsi qu'en particulier le monde des théâtres, des lettres et des arts, comme d'ailleurs, le monde tout court, n'avaient été agités par une telle fièvre que par cette première représentation qui allait être donnée ce soir-là au Grand Théâtre Parisien !…

    5,00 €
    Disponible
  • Extrait : En causant, M. Baussand et son ingénieur principal Jacques Dumien avaient traversé la vaste cour qui sépare l'usine elle-même, située au bord de la rivière du bâtiment où sont les bureaux, un peu au-dessus de celle-ci et la dominant, à flanc de coteau. Au premier étage, le patron ouvrit une porte…

    5,00 €
    Disponible
Résultats 1 - 24 sur 61.