Catalogue

Liste de produits par fabricant FERENCZI & Fils

  • Extrait : — Quand nous serons mariés, nous aussi nous ferons chambre à part… dit Bob, sans s'arrêter de ramer. Monique sursauta : « Quand nous serons mariés ? » Il n'avait jamais été question, entre eux, de mariage… ni même d'amour ! Bob était le meilleur camarade que l'on pût rêver, le plus gai, le plus intelligent, le plus « dynamique »… mais un camarade et rien de plus !…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Le hall de la gare d'Orsay était presque désert. Quelques voyageurs prenaient leurs billets sans hâte. On eût dit, qu'en ce beau matin de juillet, une nonchalance heureuse ralentissait la vie. Dehors, Paris s'éveillait dans la brume et le soleil, rose et voilé de bleu comme sur les vieilles estampes. La verdure des arbres gardait encore la fraîcheur de la nuit. …

    3,50 €
    Disponible
  • Extrait : Le bateau était arrivée à l'aube. Les cabestans grinçaient sans arrêt, mais je ne percevais aucun bruit. Crispée sur la rembarre je contemplais avidement le port. Des bateaux de tous pays s'y pressaient. Dans la douce lumière du matin, un mystère les enveloppait qui semblait les faire attendre quelque événement extraordinaire…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Paulette Darcourt releva tendrement le visage ruisselant de son amie :— Voyons, imagine-toi que tu sors d'un affreux cauchemar. Mais tu es si jeune. Qui sait, le destin te réserve peut-être du bonheur encore.— Un goujat ! C'est un goujat que j'ai épousé, murmura Solange Eloy, la gorge toute soulevée de sanglots. Un misérable qui ne m'avait prise que pour ma dot…

    4,50 €
    Disponible
  • Extrait : — Eh bien ! ma petite Janine !… Qu'y a-t-il ?… Tu ne parles pas. Ta figure est toute triste. Est-ce que tu t'ennuierais, par hasard ?…— Oh ! ma tante !… Avec toi, je ne m'ennuie jamais.— Je te remercie du compliment ; mais cela ne m'empêche pas de croire que, pour l'instant, du moins, il y a quelque chose qui ne va pas. Tu as des papillons noirs. …

    3,50 €
    Disponible
  • Extrait : Le soleil, en maître impérieux, fait peser son accablante domination sur la terre de Touggourt. Il l'étreint, la meurtrit, la possède, et elle devient sa proie défaillante. Il brille sur les lourds panaches des dattiers, il joue avec le vent au-dessus des dunes rousses, il est le tout-puissant que les burnous prosternés saluent quand, le soir, à l'horizon, il disparaît, rouge, assombri…

    3,50 €
    Disponible
  • Extrait : Eliane Duval venait de s'arrêter sur le palier du quatrième et dernier étage de l'immeuble qu'elle habitait, rue Robespierre, à Montreuil-sous-Bois. Elle tira de sa poche un trousseau de clefs et ouvrit, en s'efforçant de ne pas faire de nuit, la porte de son appartement. Après avoir refermé l'huis aussi précautionneusement qu'elle l'avait ouvert, elle se dirigea vers la cuisine…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : La soirée était magnifique et le Tout-Paris se pressait dans les salons de James Connel. Le Tout-Paris des affaires d'abord, car James Connel, un Américain fixé en France pour son plaisir, était en U.S.A. le Roi du cuivre. C'est une royauté qui est plus solide que celle de l'or et des métaux cuprifères rapportent plus d'or que l'or en rapporterait. …

    2,90 €
    Disponible
  • Extrait : C'était au temps où, dans le voluptueux Orient, les femmes restaient rigoureusement voilées et vivaient claustrées au fond des harems où les gardait la folie jalouse de leur seigneur et maître. Plaisante folie, en vérité, et qui étonne un peu de la sagesse arabe. Qui donc peut mettre l'amour en cage, quand les grenadiers sont en fleurs…

    3,64 €
    Disponible
  • Extrait : Alain Francœur arriva dans le pays par une belle après-midi de septembre. Il faisait frais. Une brise mordante soufflait du grand large. Mais il n'en demeurait pas moins que le temps était beau, et que le grand soleil encore se reflétait sur les flots verts de l'Océan. Alain Francœur ne connaissait pas le pays. Il y venait pour passer ses vacances. …

    3,50 €
    Disponible
  • Extrait : Une auto, conduite intérieure, franchit la porte des usines Martigny-Milchamp, à Suresnes, s'arrêta dans la cour, à côté du perron accédant aux bureaux de la direction et de l'administration. Un homme jeune, très élégant, vêtu d'un costume de sport de la meilleure coupe qui faisait valoir la sveltesse de sa taille, sauta à terre...

    4,90 €
    Disponible
  • Extrait : Cathy Luizet ouvrit la porte sur l'humidité glacée de la rue et Robert entra. — Je t'attentais, dit-elle d'une voix un peu sourde. J'ai reconnu ton pas sur le trottoir. — Es-tu seule ? La pénombre de l'antichambre semblait feutrer les bruits du dehors. — Oui. Mon oncle, à cette heure, est à la banque ; quand à mon cousin Thomas, il doit traîner dans les bars de la ville…

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : A six heure du soir, la rue de la Paix était emplie, comme de coutume, du fourmillement joyeux des ouvrières sortant des grandes maisons de couture. Il y en avait de toutes sortes, et un oeil avisé eût discerné en elles leurs attributions respectives : les plus jeunes, de douze à quinze ans, aux manières gamines et bruyantes, rentraient sans hâte à la maison paternelle...

    2,90 €
    Disponible
  • Extrait : Les deux jeunes gens se serrèrent la main cordialement et Jean s'éloigna à grands pas, se dirigeant vers le château. A une courte distance, il ralentit et balbutia, se parlant à lui-même : - Pauvre Roger !... Je comprends sa pensée, quoiqu'il la taise avec soin... Mais je n'y puis rien... Pierrette m'aime... et moi je l'adore, le hasard a tout fait...

    4,90 €
    Disponible
  • Extrait : Je n'ai pas toujours été la femme que je suis devenue : ma bouche grave a connu le rire. Le regard désenchanté de mes yeux d'ambre clair a projeté jadis sa lumière que mon jeune visage qui en paraissait ébloui. A cette époque, j'avais du soleil plein le coeur et j'attendais tout de la vie en pensant à l'amour. ...

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : C'était une de ces heures où la nature est le plus suave. Le parc de la Rouverie exhalait tout le charme de la fraîcheur et de ses arbres majestueux et centenaires, de ses buissons verts, de ses allées cachées sous la verdure, de ses fleurs innombrables et surtout de sa lumière merveilleuse. Le soleil de mai éclairait toute cette splendide nature qui s'éveillait à la vie. …

    4,00 €
    Disponible
  • Extrait : Ils étaient trois, dans cette modeste chambre d'hôtel dont la fenêtre ouverte encadrait bizarrement les mâts des bateaux amarrés dans le port de Saint Nazaire. Deux valises prêtes, une couverture de voyage roulée, tout cela disait l'imminence d'un départ. Mais l'homme, vêtu d'un imperméable gris, sa casquette posée à côté de lui sur un meuble, ne se décidait pas…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Robert de Jailly, mélancoliquement, longeait la falaise. A gauche, c'était la lande aride coupée de roches grises qui émergeaient au milieu des genêts. A droite, la mer houleuse et glauque, avec son chant éternel et triste. Robert était venu là, en ce coin perdu pour oublier, pour trouver l'apaisement à une douleur récente. La comtesse de Jailly, sa seule affection, était morte…

    6,00 €
    Disponible
  • Extrait : Dans un salon assez grand, meublé de façon banale et même assez vulgaire, des gens attendaient. Les femmes se trouvaient là en majorité. De temps en temps, l'une d'elles se levait quand s'ouvrait une porte et disparaissait dans une autre pièce. On eût cru un peu se trouver chez un médecin…

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : Sur le chemin qui, du village, conduisait au « château », Thérèse Audran pressa le pas. Une frayeur, presque une panique, s'inscrivait sur son gracieux visage à l'ovale pur, aux grands yeux pleins de jeunesse, mais déjà comme meurtris par la vie et d'où toute joie semblait exclue à jamais. On marchait derrière elle, on la poursuivait : un homme taillé en force…

    3,90 €
    Disponible
  • Extrait : Le rideau de l'Opéra-Comique venait de descendre sur le dernier acte de Lakmé. Dans les dernières notes de rêve de l'orchestre, la jeune Hindoue, après avoir bu la mort dans le calice d'une fleur vénéneuse, venait de s'éteindre dans un dernier sourire d'amour dans les bras de celui qu'elle aimait et dont le destin la séparait…

    3,07 €
    Disponible
  • Extrait : Denise, ma petite aimée, Mme Tavernoy consent à ce que vous deveniez ma femme... Je n'ai jamais rêvé d'autre bonheur que celui-là, vous ne l'ignorez pas. Mais je désirerais savoir si vous approuvez le choix de votre tante et si vous approuvez le choix de votre tante et si vous acceptez de me faire le don définitif de votre amour…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : L'orchestre préludait par des mesures d'essai, interrompues brusquement ou ponctuées de quelques accords en sourdine. Les tables commençaient à se remplir et, le long du trottoir, de belles autos, longues et luisantes, aux chromes étincelants, déversaient sans cesse des couples en tenue de gala qui s'engouffraient dans le tambour de la haute porte en bois sculpté. …

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : C'était Eve qui généralement se réveillait la première. C'était avec le concours de sa volonté que s'accomplissait sa résurrection à lui. Sans elle, il n'eût pas trouvé le moyen de se dégager de l'inconscient. Il dormait du lourd sommeil dont il avait coutume de dormir dans la vie. A peine réveillée, elle songeait à lui. L'amour continuait dans la mort à s'annoncer par une inquiétude. …

    3,50 €
    Disponible
Résultats 1 - 24 sur 565.