Police et Mystère

Après la Seconde Guerre Mondiale, les Editions Ferenczi reprennent la publication de la collection « Police et Mystère » avec une nouvelle numérotation. Les premiers numéros sont essentiellement composés de rééditions.

Il y a 11 produits.

Affichage 1-11 de 11 article(s)

Filtres actifs

Tante Annah joue aux dominos (J.-R. Hautefort) - Police et Mystère N° 52 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 52 - Tante Annah joue aux dominos (J.-R. Hautefort)

4,74 €
Extrait : Sur le point de s'engager dans la grande allée de Silverhill, Edward bifurqua si brusquement à gauche qu'il eut beaucoup de peine à redresser sa moto. Il s'était souvenu à temps de sa précédente arrivée : lancée à quatre-vingt-dix à l'heure, sa machine avait mis un tel désordre dans le gravier de l'allée qu'il en avait pour huit jours perdu l'estime du vieil Olivier, le jardinier. Pour ne pas mécontenter le brave homme qui entretenait le parc depuis tantôt un demi-siècle, il emprunta la route pavée qui contournait la propriété et aboutissait derrière le manoir. De loin, Silverhill avait toujours grande allure. Entre des arbres séculaires, en retrait de pelouses bien soignées, c'était le type même de ces habitations seigneuriales que représentent les classiques gravures anglaises et les traditionnelles cartes de Christmas. De près, l'impression n'était plus la même. Les bâtiments qui n'étaient pas entretenus depuis des années, tombaient presque en ruine. Il semblait à Edward que les dégâts se faisaient de jour en jour plus rapides. — Tout ici aurait besoin d'être restauré, remarqua sa tante qui l'attendait sur la terrasse, et qui l'avait surpris en train d'examiner pensivement es lézardes des murs. Malheureusement mes moyens ne me permettent pas de faire entreprendre des travaux…
L'ennemi secret (Alain Martial) - Police et Mystère N° 22 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 22 - L'ennemi secret (Alain Martial)

5,50 €
Extrait : LE MIROIR DE VENISE Il était huit heures du soir, Michel Vaudreuil achevait de s'habiller pour se rendre au théâtre. Adar Zograpoulo le banquier grec l'avait invité. Une loge à l'Opéra. Il venait de mettre une perle à son plastron immaculé et s'apprêta à fixer le noeud blanc de ses doigts habiles. Sur son lit on voyait le gilet neigeux et l'habit impeccables qui, tout à l'heure, achèveraient son élégante silhouette. La grande pièce était plongée dans la pénombre et le silence. Les fenêtres fermées, les lourds rideaux de velours complètement tirés, une lumière douce provenant de la lampe-veilleuse composaient une atmosphère de tranquillité et de quiétude. Quand il fut prêt, il passa dans le studio, meublé avec un goût délicat et raffiné. Une bouffée d'air le frappa au visage. Elle provenait du balcon. La porte-fenêtre était ouverte à deux battants. — Il y a de l'orage dans l'air, murmura-t-il en traversant la pièce pour clore la fenêtre, puis il revint vers un petit bahut sur lequel on voyait une carafe de cristal, entourée de verres, au milieu d'un plateau d'argent. Ses gestes étaient aisés…
L'énigme de la Wallenstein (Alain Martial) - Police et Mystère N° 17 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 17 - L'énigme de la Wallenstein (Alain Martial)

4,74 €
Extrait : UNE PRÉCIEUSE INFORMATION Le capitaine Lhomet présenta les deux hommes l'un à l'autre. Cela se passait dans son bureau. Nulle oreille indiscrète ne pouvait percevoir ce qui allait être dit entre le chef du contre-espionnage français et ses interlocuteurs. — Permettez-moi, lieutenant Bourgueff, de vous dire tout le bien que je pense de Michel Vaudreuil, qui est un ami autant qu'un collaborateur. C'est le meilleur de mes auxiliaires… Le lieutenant Bourgueff tendit la main. C'était un homme de taille moyenne, bien pris dans son costume de ville. Il avait un front bombé où les cheveux plantés très haut grisonnant légèrement aux tempes. Les yeux étaient abrités sous des sourcils très noirs. Ils avaient un regard perçant et devaient être implacables, quand leur possesseur manifestait de la colère. Michel Vaudreuil, souriant et séduisant, rendit la poignée de main. — Je sais, dit-il, que le lieutenant Bourgueff possède une grande réputation en Russie. — La vôtre, monsieur Vaudreuil, répondit ce dernier avec courtoisie, est parvenue jusqu'à mes oreilles et je suis enchanté, oui vraiment enchanté de savoir que c'est vous qui allez vous occuper de cette affaire…
Le secret du porte-cartes (Claude Ascain) - Police et Mystère N° 32 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 32 - Le secret du porte-cartes (Claude Ascain)

4,74 €
Extrait : UNE LETTRE DE RECOMMANDATION L'avion qui fait le service entre Croydon et Le Bourget, pour la ligne Paris-Londres, n'allait pas tarder à atterrir. Déjà on voyait les hangars et les différents appareils assurant le trafic entre la gare aérienne française et les points variés d'Europe. Il y avait une demi-douzaine de passagers à bord de la Flèche-Dorée en provenance d'Angleterre, et parmi ceux-ci un homme à cheveux blancs, d'aspect distingué, accompagné d'une jeune fille ravissante. Il se pencha vers elle : — C'est entendu, miss Joyce… A partir du moment où nous sont à terre, vous ne nous connaissons plus. C'est plus prudent. Rendez-vous ce soir au Cosmopolit-Hôtel. — Oui, monsieur Dorfing… Soyez sans crainte. L'avion amorça un virage sur l'aile. On vit grandir les bâtiments qui semblèrent, un instant, danser une folle sarabande, puis le pilote coupa le contact avec les moteurs, et un vol plané amena l'appareil en un parfait atterrissage…
Le môme était dans la caisse (John Plunkett) - Police et Mystère N° 74 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 74 - Le môme était dans la caisse (John Plunkett)

5,50 €
Extrait : Le matin était chaud déjà, bien qu'il fut seulement neuf heures et demie. Une brume légère recouvrait le ciel et glissait au-dessus des toits des maisons de Kansas City. En descendant de chez moi, j'allumai une cigarette et tirai avec délices quelques bouffées que je rejetai voluptueusement. Le bruit des bagnoles qui filaient à toute allure sur le Borside Boulevard m'étourdissait un peu…
Les yeux qui tuent (Félix Celval) - Police et Mystère N° 35 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 35 - Les yeux qui tuent (Félix Celval)

5,50 €
Extrait : — Je ne me trompe pas ! Mouleron ! Eh ! Mouleron ! Ah ! par exemple ! C'est une rencontre !… Mouleron ! — Tiens ! fit un homme de haute taille, au visage énergique entièrement rasé comme celui d'un artiste de théâtre. Comment vous trouvez-vous dans ce train, mon cher Torey ? Je vous croyais en mission, au Laos. — J'en arrive ! Mes six mois sont achevés…
Monsieur le marquis a disparu (Etienne Retterdy) - Police et Mystère N° 30 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 30 - Monsieur le marquis a disparu (Etienne Retterdy)

5,50 €
Extrait : Le chapeau de paille en arrière du crâne, la chemise Lacoste largement ouverte sur sa poitrine, le commissaire Pascal déambulait, en cette belle après-midi de juillet, dans les rues ensoleillées de Deauville. Il avait enfin obtenu de son chef quelques semaines de vacances et il comptait bien en profiter pour se reposer sans remords, tel un brave boutiquier…
L'étranglé me fait la vie dure (J.-R. Hautefort) - Police et Mystère N° 37 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 37 - L'étranglé me fait la vie dure (J.-R. Hautefort)

4,74 €
Extrait : Pourrai-je un jour dormir tranquille, sans être tiré de mon sommeil par la sonnerie stridente du téléphone ? Quand je pense que j'évite soigneusement de donner le numéro de ma ligne privée, je me demande ce que cela serait si ce numéro figurait sur l'annuaire ! J'ai beau gueuler, rien n'y fait : « Lorsque tu es couché on est certain de te joindre. » me déclarait un de ces fâcheux…
Le domino de velours mauve (Jacques Chambon) - Police et Mystère N° 38 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 38 - Le domino de velours mauve (Jacques Chambon)

4,74 €
Extrait : — Onze heures ! Il est bien tard ! Il devrait être là ! L'amiral Berckley s'arrêta auprès de la grande baie vitrée qui donnait sur la terrasse fleurie de sa magnifique villa. Sous ses yeux s'étalait le panorama nocturne de Golden Gate, sur sa droite la baie de San Francisco se prolongeait jusqu'à Oakland. Des lumières innombrables se reflétaient à la surface de l'eau calme…
L'étrange crime (Joe Golden) - Police et Mystère N° 23 - Ferenczi
  • Nouveau

N° 23 - L'étrange crime (Joe Golden)

5,50 €
Extrait : Il était sept heures. Le soleil déjà haut inondait d'or fluide les verdures riantes de la vallée de la Boutonne, petite rivière dont les eaux calmes reflétaient la maisonnette entourée de fleurs, et les tables en plein air du café Robinson. Tout dormait encore. Seule « Margot », la pie apprivoisée, se prélassait sur le dossier d'une chaise…

N° 27 - La fournaise infernale (Claude Ascain)

4,74 €
Extrait : La pièce était de moyenne grandeur. On l'avait choisie, principalement pour sa tranquillité, car elle se trouvait dans une aile indépendante de la maison. Le long des murs, il y avait une longue planche encombrée de fioles, de flacons, d'éprouvettes, d'objets en verre aux formes les plus biscornues, révélant une activité scientifique…
close Shopping Cart

Nouveau compte S'inscrire