Autres collections

Aélys aux cheveux d'or (Delly)

Nouveau produit

— On ne se marie pas pour son plaisir ! décrète d'un ton sévère dame Véronique, la gouvernante de la jeune Aélys.
Aélys de Croix-Givre vient d'apprendre que son père, avant de mourir, l'a destinée au prince Lothaire. Elle repousse avec effroi l'idée de s'unir au descendant des Waldenstein qui, toujours, furent "aussi cruels et terribles que les pires fauves"…

Plus de détails

4,90 €

Ajouter à mes favoris

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 4 points . Votre panier totalisera 4 points qui peut être converti en un bon de réduction de 0,20 € .


— On ne se marie pas pour son plaisir ! décrète d'un ton sévère dame Véronique, la gouvernante de la jeune Aélys.
Aélys de Croix-Givre vient d'apprendre que son père, avant de mourir, l'a destinée au prince Lothaire. Elle repousse avec effroi l'idée de s'unir au descendant des Waldenstein qui, toujours, furent "aussi cruels et terribles que les pires fauves".
Le prince est superbe, hautain, satanique. Ne prenait-il pas plaisir, adolescent, à faire fouetter ses serviteurs ? Vaincre est sa passion. Aélys le hait, il le sait. La perspective de l'épouser le séduit. Soumettre cette jeune fée aux cheveux d'or sera fort amusant...
Dans l'entourage du prince, on s'oppose à ce mariage. Pour évincer Aélys, la belle Sidonia, de sang noble elle aussi, est prête à tout.
Aélys et Lothaire s'épouseront-ils ? Quand le prince contemple sa fiancée, il passe parfois, dans son regard, une étrange douceur...
(Sources : Librairie Jules Tallandier)

Précision(s) du libraire Plis de lecture marqués sur le dos - Coins de la couverture pliés - Une section du 1er plat insolé (Cf. photo).
Editeur Jules Tallandier
Date de parution 1er Trimestre 1954
Format 12 x 18,5 cm
Pages 252

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Aélys aux cheveux d'or (Delly)

Aélys aux cheveux d'or (Delly)

— On ne se marie pas pour son plaisir ! décrète d'un ton sévère dame Véronique, la gouvernante de la jeune Aélys.
Aélys de Croix-Givre vient d'apprendre que son père, avant de mourir, l'a destinée au prince Lothaire. Elle repousse avec effroi l'idée de s'unir au descendant des Waldenstein qui, toujours, furent "aussi cruels et terribles que les pires fauves"…

Dans la même catégorie :