Julietta - Le retour d'Erica - Histoire d'aimer - Le violon - Madame de (Louise de Vilmorin)

Julietta - Le retour d'Erica - Histoire d'aimer - Le violon - Madame de (Louise de Vilmorin)

5,95 €

En achetant ce produit vous pouvez obtenir 5 points. Votre panier vous rapportera 5 points qui peuvent être converti en un bon de réduction de 0,25 €.

TTC

Au lendemain de leur mariage, Monsieur de avait offert à sa femme des boucles d'oreilles : deux brillants en forme de coeur. C'est ce bijou que Madame de décide de vendre pour se libérer de fortes dettes contractées à l'insu de son mari. Elle mentira et dira qu'elle a perdu ce bijou…

Etat du livre :
Quantité
Derniers articles en stock

Julietta
Au lendemain de leur mariage, Monsieur de avait offert à sa femme des boucles d'oreilles : deux brillants en forme de coeur. C'est ce bijou que Madame de décide de vendre pour se libérer de fortes dettes contractées à l'insu de son mari. Elle mentira et dira qu'elle a perdu ce bijou.
Ainsi commence un récit allègre où hasards et mensonges s'enchaînent pour la perte d'une femme charmante.
Julietta épousera-t-elle le prince d'Alpen ? Dans le train qui l'emporte vers son fiancé, elle se désole à l'idée d'un mariage qui maintenant lui déplaît. Mais comment l'éviter ? Un voyageur oublie son porte-cigarettes dans le compartiment où elle se trouve Elle saute sur le quai pour le lui raporter et le train repart sans elle. C'est ainsi que Julietta entre dans la maison de l'avocat Landrecourt et, du même coup, dans sa vie, au grand dam de Rosie Facibey. Mais peut-on résister à la grâce, la fantaisie, la jeunesse - en un mot, à Julietta ? Madame de , Julietta, deux contes d'une rigueur classique et d'une richesse d'invention étourdissante. (Sources Gallimard)

Histoire d'aimer
« "... Catherine je vous..." Il s'interrompit et Mme Valle-Didier le regarda. Il cligna des yeux comme s'il cherchait à discerner en elle quelque chose de très lointain ; son souffle se fit à la fois hésitant et haletant, son visage se tendit, ses narines palpitèrent et frémirent, ses lèvres s'entrouvrirent et Catherine, reconnaissant en chacun de ces signes l'approche imminente d'un baiser, fut prise de trouble, s'abandonna, et déjà fermait les yeux lorsque : "Atchoum !" Peter von El éternua. Elle en eut un haut-le-corps. "Que Dieu vous bénisse", dite-elle et, ne sachant quelle contenance prendre, elle murmura les premiers vers d'une poésie qu'elle avait lue le matin. » (Sources Gallimard)

Madame de
«Madame de porta soudain ses mains à ses oreilles et, l'air égaré, s'écria :
— Ciel ! Je n'ai plus mes boucles d'oreilles ! Elles ont dû tomber pendant la valse.
— Non, non, vous n'en aviez pas ce soir, lui affirmèrent toutes les personnes qui l'entouraient alors.
— Si, je les avais, je les avais, j'en suis sûre, dit-elle et, cachant toujours ses oreilles dans ses paumes, elle courut à son mari :
— Mes boucles d'oreilles ! Mes deux cœurs ! Je les ai perdus, ils sont tombés ! Voyez, voyez, fit-elle en écartant ses mains.
— Vous ne portiez pas de boucles d'oreilles ce soir, répondit M. de.» (Sources Gallimard)

LG.CAL-359
1 Article

Fiche technique

Précision(s) du libraire
Défraîchi, tranches jaunies, qqs rousseurs, traits au crayon à papier sur la tranche de queue.
Collection
Le meilleur livre de la femme
Editeurs
CAL (Culture, Art, Loisirs)
Illustrations
Claude Schurr
Date de parution
1965
Format
Relié 13 x 18,5 cm
Pages
461
Nouveau produit

Pas de commentaires client pour le moment.

Dans la même catégorie (Il y 4 d'autres produits dans la même catégorie)

close Shopping Cart

Nouveau compte S'inscrire