• Nouveau
L'amazone captive (Roberte Roleine) - Cercle romanesque - Tallandier

L'amazone captive (Roberte Roleine)

4,94 €

En achetant ce produit vous pouvez obtenir 4 points. Votre panier vous rapportera 4 points qui peuvent être converti en un bon de réduction de 0,20 €.

TTC

Extrait : La fraîcheur régnait à l'abri des murs épais d'un mètre. De leurs vitres verdâtres en fond de bouteille, les quatre fenêtres opposées deux à deux interceptaient le soleil cru de juillet. Entre les baies et dans les recoins, la grande salle était à demi obscure. Un jour glauque jouait sur les sculptures et les saillies de ses buffets et crédences de bois sombre et encrassé. Réduite à l'éclat doré de son lent balancier, une horloge qui égrenait les secondes dans le silence accompagnait, comme des accords d'épinette une chanson, le vrombissement continu des mouches. Jupe retroussée d'un côté sur le cotillon, corbeille sous le bras, une servante entra par une des portes basses qui flanquaient la cheminée monumentale. Elle s'arrêta au seuil et mit sur la hanche son poing libre : — C'est-il une tenue pour des chrétiennes ? Son regard allait de l'une à l'autre des molles statues blanchâtres, étendues sur les banquettes à dossier, couvertes de coussins, qui se faisaient face, entre les fenêtres.
— il fait chaud, Toinette, gémit l'une.
— Si vous deviez travailler aux champs, comme les paysannes, adopteriez-vous la tenue de notre mère Eve ?…

Etat du livre :
Quantité
Derniers articles en stock

Extrait : La fraîcheur régnait à l'abri des murs épais d'un mètre. De leurs vitres verdâtres en fond de bouteille, les quatre fenêtres opposées deux à deux interceptaient le soleil cru de juillet. Entre les baies et dans les recoins, la grande salle était à demi obscure. Un jour glauque jouait sur les sculptures et les saillies de ses buffets et crédences de bois sombre et encrassé. Réduite à l'éclat doré de son lent balancier, une horloge qui égrenait les secondes dans le silence accompagnait, comme des accords d'épinette une chanson, le vrombissement continu des mouches. Jupe retroussée d'un côté sur le cotillon, corbeille sous le bras, une servante entra par une des portes basses qui flanquaient la cheminée monumentale. Elle s'arrêta au seuil et mit sur la hanche son poing libre :
— C'est-il une tenue pour des chrétiennes ?
Son regard allait de l'une à l'autre des molles statues blanchâtres, étendues sur les banquettes à dossier, couvertes de coussins, qui se faisaient face, entre les fenêtres.
— il fait chaud, Toinette, gémit l'une.
— Si vous deviez travailler aux champs, comme les paysannes, adopteriez-vous la tenue de notre mère Eve ?
Car les deux demoiselles n'avaient conservé que leur chemise de toile serrée, qui leur découvrait un généreux décolleté, les avant-bras et la moitié des mollets.
— Ta supposition est impudente à force d'incongruité, fit observer l'autre jeune fille avec dédain.
— Mademoiselle Benoîte, usez tant que vous voudrez de votre galimatias, je vais vous quérir une robe.
— Oh ! fit l'autre, la bête brute qui ne peut nous laisser en paix ! Tais-toi et ravaude, balourde.
— Et puis, poursuivit la servante sans se démonter, n'avez-vous donc rien à faire que ruminer comme des génisses affalées dans la paille de l'étable ?…

TAL-CR209
1 Article

Fiche technique

Auteurs
Roberte Roleine
Précision(s) du libraire
Coiffes tapées - Une étiquette collée sur la page de garde
Collection
Cercle Romanesque
Editeurs
Tallandier
Date de parution
1er Trimestre 1974
Format
Relié 11 x 18 cm
Pages
219
Nouveau produit

Pas de commentaires client pour le moment.

Dans la même catégorie (Il y 4 d'autres produits dans la même catégorie)

close Shopping Cart

Nouveau compte S'inscrire