Flammarion "Les Bons Romans" : Princesse d'un soir par Charles Foleÿ

Princesse d'un soir par Charles Foleÿ

4,80 €

En achetant ce produit vous pouvez obtenir 4 points. Votre panier vous rapportera 4 points qui peuvent être converti en un bon de réduction de 0,20 €.

TTC

N° 57 - Princesse d'un soir, Charles Foleÿ

Etat du livre :
Quantité
Derniers articles en stock

Extrait :

Chapitre premier

— Qu'est-ce qui vous chiffonne, ma bonne Céline ?

A cette question, la couturière installée dans la lingerie, près de la fenêtre, lâcha son ourlet. Elle leva son visage encore jeune, mais fané par le souci, vers Yvette qui venait de s'asseoir auprès d'elle.

— Si je vous parais triste, mademoiselle Bervalle, ce n'est pas sans motif, — soupira Céline, saisissant avec joie l'occasion de s'épancher. — Songez donc : je suis fiancée depuis deux semaines ! La date de mon mariage doit être fixée dans un dîner de famille, après-demain samedi.

— Il n'y a là rien de triste, au contraire ! s'exclama Mlle Bervalle, étonnée de voir la couturière essuyer deux grosses larmes. Vous devriez sourire au lieu de pleurer.

— Oh ! non, Mademoiselle, ce qui m'arrive est trop navrant.

— Je ne comprends pas pourquoi.

— Mais parce que, à cette fête, qui va décider de ma vie, il ne manquera... que moi !

— Comment cela, ma pauvre Céline ?

— N'avez-vous pas entendu parler de Mme Essingher, cette veuve millionnaire qui habite  Passy, la belle villa Moresque, avenue de Camoëns ?

— Je ne connais pas cette dame. En passant par là, j'ai souvent admiré, non cette maison qui est d'un faste de goût douteux, mais le jardin avec ses pelouses et ses grands arbres. On croirait un vrai parc.

— Eh bien ! cette dame Essingher m'a justement fait demander d'aller, sans faute, travailler chez elle samedi, le matin, l'après-midi et le soir, Mademoiselle, le soir ! Quel coup pour moi !

— Vous n'avez qu'à refuser, Céline.

— Je n'ose pas. Cette dame, si riche, peut devenir une excellente cliente. Mon refus la froissera. Au lieu de me protéger, elle peut me débiner et me nuire.

LES BONS ROMANS-57
1 Article

Fiche technique

Précision(s) du libraire
Couverture coupée : le dos est désolidarisé du reste de l'ouvrage
Collections
"Les Bons Romans"
Numéro de parution
57
Editeurs
Ernest Flammarion
Date de parution
1931
Format
12 x 17,5
Pages
217
Nouveau produit

Pas de commentaires client pour le moment.

Dans la même catégorie (Il y 4 d'autres produits dans la même catégorie)

close Shopping Cart

Nouveau compte S'inscrire