Mon roman d'amour

Mon roman d'amour 

  • Extrait : Le dîner venait de prendre fin, dans l'atmosphère quiète et optimiste de cette belle soirée d'été. Gertrude se leva, imitée aussitôt par les deux jeunes gens qui lui tenaient compagnie. Grande et mince, sa tête fine entourée d'une torsade de cheveux noirs faisant penser à un camée antique, la jeune maîtresse de maison passa dans le petit salon…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Ils avaient fait connaissance chez des amis communs, au cours d'une réception dont l'éclat s'était rehaussé de la présence de quelques représentants du monde littéraire et artistique. Muguette Eneval, que le hasard avait placée au côté de Paul Garnier, était remarquablement jolie. Elle semblait elle-même l'ignorer et n'en tirer nulle fatuité…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Le chef de service venait de quitter la salle, important, compassé, le regard sévère derrière d'énormes lunettes d'écaille…Une véritable décharge de machines à écrire crépita sur ses talons, la porte à peine refermée. Puis lorsqu'on fut certain qu'il avait dépassé le long corridor et avait regagné son sanctuaire, tout se tut…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Retour d'un reportage qui m'avait conduit à travers les deux Amériques j'étais bien décidé à ne plus quitter Paris avant de longs mois et je l'avais hautement affirmé à mon rédacteur en chef qui, après une grimace, s'était épanoui dans un de ces sourires que chacun de nous redoutait.— D'accord ! Mais j'ai besoin d'une enquête poussée sur les milieux de la capitale où l'on s'amuse…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Jesyane ouvrit un oeil, puis les deux, s'étira dans son lit et enfin s'assit, dans un agréable fouillis de dentelles et de mousselines pâles. Son mari n'était pas à ses côtés, elle appela d'une petite voix dolente :— Olivier…Un voix lui répondit, de la salle de bains proche.— Oui ?— Déjà debout, mon amour ? comme tu es matinal…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Sans cesser de dérouler la bande qui retenait le pansement autour du bras du blessé, Martine Renaud rentra un peu, d'un geste instinctif, la tête entre les épaules. Elle n'avait pas vraiment peur, mais ce bruit de bombardement, pourtant assez lointain, éprouvait beaucoup ses nerfs. Le blessé, un grand garçon roux, le visage semé de taches de son, fronça son nez de gosse et se mit à rire…

    3,50 €
    Disponible
  • Extrait : L'homme s'arrêta un instant avant d'affronter la rude côte qui s'amorçait. Il leva les yeux : les sommets des montagnes brillaient dans le soleil et il devina plus qu'il ne l'aperçut, au milieu des sapins, une ronde trouée lumineuse qui devait être le lac. Il retira sa veste et la jeta négligemment sur l'épaule. Il apparut, brun et net, avec des bras halés…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Toutes les têtes, animées d'un même mouvement, suivaient les oscillations du trapèze. Soudain, un cri d'horreur jaillit de la foule et tandis que l'aérienne silhouette pailletée s'écrasait sur le sol, des femmes se voilèrent la face. Maintenant, deux hommes emportaient le corps disloqué sur une civière et dans la sciure de la piste le spectacle continuait. …

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Avec un léger grincement, les grilles du lycée de jeunes filles pivotèrent sur leurs gonds et, en un instant, le calme provincial et majestueux de l'avenue disparut, anéanti provisoirement par la sortie animée des grandes élèves de Philo et de Mathématiques supérieures. Maintenant, comme à l'habitude, de petits groupes se formaient sur le terre-plein…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Nicole et Suzanne entrèrent dans la salle à manger de l'hôtel d'un pas nonchalant et sans prêter attention aux convives. Depuis que les deux jeunes filles séjournaient sur cette petite plage en compagnie de leurs familles la vie était sans histoire. Des bandes d'enfants, des adolescents, des grand'mères alertes peuplaient ce gros bourg de Bretagne…

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : A Saint-Honoré-d'Eylau, la foule des grands mariages se pressait, une foule élégante, bruyante, qui oubliait facilement le lieu où elle se trouvait, pour ne penser qu'à l'événement mondain et très parisien qui avait réuni le « gratin » de la société. On célébrait le mariage du comte de Valbord avec Mlle Dorinne Sylvain. Le long défilé à la sacristie commençait…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : L'ascenseur s'arrêta. Une clé dans la serrure et la porte d'entrée de l'appartement s'ouvrit. — C'est moi, Georges, je rentre, fit une voix rieuse. Hou ! Hou ! Aucune réponse. Le silence. Laurence répéta : « Hou! Hou! » puis, inquiète tout à coup, alla au cabinet de Georges, frappa et n'entendant rien, sans attendre, cette fois tout à fait alarmée, ouvrit. …

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : — On frappe, mon petit, allez donc voir… fit M. Laurent Manessy à sa secrétaire, Simone Estiévan. M. Laurent Manessy était un imposant sexagénaire, plein de distinction et de courtoisie, admirablement bien habillé, qui n'élevait jamais la voix. — Bien, Patron, répondit-elle, en se levant aussitôt. (M. Manessy aimait que sa secrétaire l'appelât « Patron »). …

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : — Allo ! C'est toi, Monique chérie ?— Qui veux-tu que ce soit, idiot de mon coeur ?— Je viens t'annoncer une nouvelle formidable, une nouvelle qui… Une nouvelle imprévue, gigantesque, inespérée… Cramponne-toi au bastingage.— Vas-y, accouche, mon trésor… J'ai des sels à portée de la main. …

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Si, d'après un grand philosophe, une statue se mettait soudain à vivre avec, par exemple, une forte migraine, elle ignorerait certainement qu'elle a la migraine, et ne pourrait se rendre compte qu'elle souffre. Bon. Nous savons donc que pour avoir conscience d'une chose, il faut à nos sens des points de comparaison. …

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : Le docteur Moulin ouvrit brusquement la porte du laboratoire. Jean-Pierre Desmont, son assistant, ne l'avait pas entendu entrer et restait en observation, l'oeil fixé à l'oculaire du microscope. Moulin regarda sans aménité le dos puissant du jeune homme, la masse châtaine des cheveux naturellement ondulés. Il n'aimait pas ce garçon réservé…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : « Paris-Soir, L'Intran… Edition de cinq heures… Demandez L'Intran. Dernières nouvelles : un scandale très parisien : une doctoresse universellement connue tue son mari d'une balle de révolver…« Demandez L'Intran…« Demandez Paris-Soir… »Les vendeurs de journaux n'avaient pas besoin de beaucoup crier ce soir-là pour écouler leur stock d'imprimés. …

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : A travers la mince cloison qui séparait les deux chambres, les éclats de voix fusèrent et Sylvia, dressée sur son séant, tendit une oreille attentive. La voix grave, bien timbrée de Gérard, s'enflait sous l'impulsion de la colère, de l'indignation et sans peine, Sylvia imagina son beau visage au sourire un peu dédaigneux, crispé, les yeux noirs brusquement enflammés…

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : Martine se serra frileusement dans le châle de laine de sa bonne vieille Nanon et hâta le pas pour regagner le paisible logis qu'elle quitterait à jamais dans moins d'une semaine. A cette pensée son coeur se gonfla de regrets et elle ne put retenir ses larmes.— Comment, tu pleures, Martine ! s'exclama près d'elle une voix mâle. Elle sursauta…

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : J'ai eu beaucoup de peine quand mes parents m'ont obligée à rompre avec Hervé Landrais. J'ai bien cru que j'allais mourir de chagrin, et j'ai même failli me suicider pour de bon. J'étais, à ce moment-là, en vacances, au bord de la mer, avec ma famille, et, certain matin, je me suis laissé emporter au large par une lame de fond. Je suis très bonne nageuse, mais j'avais décidé de mourir…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : Une simple maladresse a déclenché la catastrophe qui devait bouleverser l'existence de Serge Parédot. Ce jour-là, le grand pianiste donnait son dernier récital de la saison. Debout dans le salon de musique de son appartement de l'avenue Kléber, il attendait que Charles, son valet de chambre-chauffeur, vînt l'avertir que l'auto était à sa disposition devant la porte. …

    3,00 €
    Disponible
  • Extrait : Denis Mairvan marchait nonchalamment sur le chemin poussiéreux, les deux mains dans les poches de son short de toile blanche. Un beau garçon, grand, bien découplé, droit comme un i, respirant la santé et l'énergie. Son visage intelligent, aux traits un peu rudes, au regard perçant sous un front carré, surmonté d'une toison brune bouclée comme celle d'un bébé…

    1,90 €
    Disponible
  • Extrait : — Evelyne !… Le patron te demande !Dans le salon réservé aux mannequins de la maison Montureux — le grand couturier de la rue Royale —, l'avertissement résonna ainsi qu'un glas. Les temps étaient durs et le chômage sévissait dans les industries de luxe comme partout ailleurs. Il n'était guère de jour où M. Montureux ne fit appeler une de ses employées…

    2,50 €
    Disponible
  • Extrait : … M. Mathieu Landesse somnole dans son fauteuil. Sa femme voit le journal tomber de ses mains, et, chose plus grave, le cigare, qu'il était en train de fumer, menacer de tomber sur son costume tout neuf, ou sur le tapis d'Aubusson, aux jolies guirlandes de fleurs pastel, nouées de rubans. Doucement, elle se lève, s'approche, se saisit du cigare qu'elle écrase dans le cendrier. …

    3,00 €
    Disponible
Résultats 1 - 24 sur 98.