Romans complets de Nous Deux

Romans complets de Nous Deux 

  • Extrait : Très différents les uns des autres, les quatre ouvriers mécaniciens du garage Vasseur formaient néanmoins une bonne équipe, mais ce jour-là, Florent, accablé par la chaleur étouffante que réverbérait la verrière de l'atelier de réparations, maudissait sa destinée. Les quatre compagnons firent une pause de dix minutes, puis Jean les encouragea à se remettre au travail…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Remy Sevrier ralentit avant d'aborder le virage. La pluie fouettait le pare-brise avec une violence accrue, et les phares éclairaient à peine la route noyée d'eau, couleur de glaise. Les essuie-glace dansaient devant lui leur petit ballet monotone. Il commençait à avoir sommeil. Il n'était que onze heures, mais la journée avait été fatigante…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Madeleine saisit le poignet d'Agnès dans sa main sèche et brûlante de fièvre, haleta : — Jure-moi, chérie, jure-moi d'élever Yves sans jamais révéler son existence à son père s'il… s'il revenait un jour… Les yeux pleins de larmes, Agnès voulut protester. Madeleine ne lui en laissa pas le temps. — Ne cherche pas à me tromper, Agnès, murmura-t-elle…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Annick arriva le premier mai à Boston où elle prit son courrier, une ligne de Mrs Velvet : « Ne vous attardez pas. Enfants seuls. » Un chauffeur noir accepta de la conduire à Green-Glass où demeuraient les Wind. Lorsqu'elle fut assise dans la longue voiture découverte, sa valise à ses pieds, tous les sentiments d'enthousiasme et de confiance en soi qui la caractérisaient s'évanouirent…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Dorothée poussa d'une main ferme la barrière du jardin. Les domestiques, Indiens et Noirs, lui sourirent de toutes leurs dents blanches. Pour la première fois de sa vie, peut-être, elle négligea de répondre à leur salut. Le rapide crépuscule des tropiques commençait à envahir cette mince bande de terre où s'étale Panama City, de l'Atlantique au Pacifique…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : La secrétaire du directeur des « Editions Bel-Art », une blonde capiteuse fort justement prénommée Stella, m'accueillit avec un large sourire lorsque je pénétrai dans son bureau ce jour-là.— Ah ! Vous voilà enfin ? s'exclama-t-elle, après quoi elle enchaîna sans me laisser le temps de placer un mot : — suivez-moi, le patron vous attend. Il quitte Paris ce soir pour la Chine…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Françoise et Béatrice considérèrent Anita avec étonnement lorsqu'elle déclara qu'elle vivrait désormais à La Canterie. Mais discutait-on une décision d'Anita ? Elle régnait sur la bande, non seulement parce qu'avec ses vingt-cinq ans, elle était l'aînée des filles. Dès avant sa majorité, Anita Montéral était fameuse par son humeur inventive, sa fantaisie et ses décisions sans appel…

    2,94 €
    Disponible
  • Extrait : La voix douce de l'institutrice expliquait la leçon. Dehors la neige tombait doucement depuis près d'une heure. Les toits étaient déjà blancs et les élèves étaient distraits par la première neige de l'année. Seul Brunello suivait les gestes et les paroles de la maîtresse, suspendu à ses lèvres. Ses grands yeux brillants, craintifs, éclairaient un visage maigre et pâle…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : A cinq heures de l'après-midi, quand Amédée s'éveilla, il ne faisait pas encore tout à fait nuit. Il s'en réjouit car il aimait d'autant plus la lumière du jour que, depuis des années, il travaillait la nuit, pour « mettre du beurre dans les épinard », comme disait Sabine, sa femme. Leurs filles gagnaient pourtant leur vie mais cela n'avait rien changé à l'existence d'Amédée…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Anne-Marie, où es-tu ? Cet appel fit sourciller une très jeune fille, adolescente de dix-sept ans qui regardait par la fenêtre. Dans la rue de la petite ville que l'on appelait autrefois « La Ville des Roses » passait un jeune garçon qui leva la tête et lui sourit. — Mon Jacquot, pensa Anne-Marie Laurier. Puis elle se hâta d'aller retrouver sa patronne, la bonne Mme Marnille…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Non ! cria maître Betford en frappant la table de sa large main, j'ai dit non une fois pour toutes ! Cynthia, tu n'épouseras pas ce garçon ! Et il quitta la pièce, fort en colère. Cette scène se passait le 1er août 1750, à Baltimore, où l'avocat Harris Betford possédait une charmante maison, entourée d'un jardin fleuri. Il habitait là, depuis la mort de sa femme, avec sa fille Cynthia…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Le rideau tomba pour la centième et dernière fois, ses lourds plis rouges ondulèrent mollement tandis que des applaudissements montaient de la salle. Eoliès revint avec sa troupe et ils saluèrent le public en se tenant par la main. Eoliès poussa un soupir. Il était heureux de ce succès mais un peu mélancolique comme chaque fois que s'achevaient les représentations d'une pièce…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Stoppée par un feu rouge, Françoise s'aperçut tout à coup qu'elle était dans la rue où se trouvait la clinique de Damien. Les battements de son coeur se précipitèrent. Son émotion était d'autant plus violente qu'elle ne s'y attendait pas. C'était le pur hasard qui l'avait fait passer dans ce quartier de Neuilly…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Françoise Desvres se glissa dans l'avenue de Marrakech, la main devant les yeux, tournant la tête pour voir si personne ne la suivait. Elle courut jusqu'au cimetière juif et regarda encore derrière elle. Debout, à l'ombre d'un palmier, le lieutenant américain Jerry, l'attendait. Elle ôta son chapeau, s'épongea le front et dit : — Je crois que Georges va se décider…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Ce qu'il y a de bien chez toi, s'exclama Edith Grandin, c'est que tu comprends toujours tout ! — Je n'y ai pas de mérite, répliqua Philippe Vadeau en trempant le pinceau qu'il tenait dans l'essence, je te connais depuis que tu es née ou presque, et je suis assez souvent ici pour savoir comment se passent les choses dans ta famille ! — C'est vrai, reconnut Edith rêveuse…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : En sortant de l'agence, Philippe Dubroc tenait par la taille une grande fille blonde. Elle pouvait avoir dix-huit ans aussi bien que vingt-cinq. Elle était charmante et insignifiante tout à la fois. Son visage mou et inexpressif indiquait sa profession comme l'eût fait une pancarte : c'était une starlette du genre « éternellement méconnue ». Dans le hall, le couple croisa Sophie…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Le domaine de la famille Rodriguez était situé à soixante kilomètres de Santiago du Chili. Il comprenait de vastes bâtiments inégaux, construits au début du siècle. L'été commençait ; il correspondait à l'hiver des pays d'Europe. Des fleurs de toutes sortes parfumaient cette nuit de décembre, éclairée par la lune. Un oiseau jeta un cri plaintif et répété…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Eh, Jeanjean, tu viens m'aider ?L'homme ainsi interpellé se retourna.C'était un gaillard assez grand d'une cinquantaine d'années qui paraissait musclé. Il portait un blue-jeans délavé et un maillot sans couleurs. Jeanjean accourut auprès d'un bonhomme, aussi mal rasé que lui, et dont la trogne s'ornait d'un nez rubescent d'ivrogne…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Laure Albret nageait sans effort, avec une joie animale et simple. La mer était grise, houleuse, mais elle ne s'en inquiétait pas. Comme une mouette vole au-dessus de la tempête, elle évoluait entre les vagues, légère, sans poids. Elle reprit pied sur la petite crique de sable et de rochers plats, au-dessus de laquelle se dressait sa maison, et s'ébroua comme un chien qui sort de l'eau…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Rassemblés sur les gradins du stade Roland-Garros, les fervents du tennis, de toutes nationalités, suivaient les trajectoires des balles. Dans l'une des tribunes, Doris Stimson se mordait les lèvres de dépit : le champion américain, Perry Bekman, était manifestement hors de forme. C'était la troisième double faute qu'il commettait en cinq minutes…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : En cette matinée de juillet, la gare d'Austerlitz grouillait de vacanciers qui faisaient la queue devant les guichets ou se bousculaient pour accéder aux quais. Maris Costara se fraya difficilement un chemin dans l'encombrement et réussit à se hisser sur un wagonnet juste au moment où le train attendu arrivait. Elle n'était pas grande, sa tête dépassait à peine de la foule…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Elisabeth avait éteint la lumière de notre lampe de chevet, elle s'était nichée à sa place dans mes bras, sa jolie tête blonde au creux de mon épaule et un bras en travers de ma poitrine, puis elle m'avait embrassé en murmurant au bord de mes lèvres : » Dors bien, mon ange ! ». Mais, au bout de quelques minutes, malgré son immobilité et sa respiration régulière, je la devinai tourmentée…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Un soir de printemps frileux tombait sur Paris. Sans se presser, Nane remontait l'avenue qui longe le Père-Lachaise, en direction de la Porte des Lilas. Elle était née dans ce quartier et, un peu mélancolique, elle songeait qu'elle ne connaissait guère que ce coin restreint du monde... A peine pouvait-elle se vanter d'une grande familiarité avec les autres quartiers parisiens !…

    3,56 €
    Disponible
  • Extrait : Et maintenant, Malina, qu'allez-vous faire ? interrogea Maxime Corlay. - Je ne sais pas. Je ne sais rien. Je n'ai pas songé à mon avenir. Je n'imagine même pas les heures qui suivront ce triste soir. - Acceptez-vous, mon amie, que nous y songions ensemble ? - Il n'y a que du vide dans ma tête ! - Voulez-vous que je vous laisse ? Vous devez avoir besoin de repos…

    3,56 €
    Disponible
Résultats 1 - 24 sur 30.